3 raisons de demander aux vendeurs de ne pas être présents lors d’une visite

Il est préférable de demander aux propriétaires de ne pas être présents lorsque l’on fait visiter une maison pour la première fois à des acheteurs, et ce pour plusieurs raisons.

1) Les acheteurs peuvent se sentir mal à l’aise

L’achat d’un bien immobilier est une étape très importante dans une vie et un acheteur a besoin de se sentir à l’aise pour pouvoir prendre une décision d’une telle importance. En présence du vendeur, un acheteur aura plus facilement tendance à se presser de visiter toute la maison et de partir que s’il était seulement en présence de l’agent immobilier qui l’accompagne. Une visite “bâclée” ne peut être que contre-productive pour tout le monde. Il faut que l’acheteur puisse prendre le temps d’examiner tranquillement chaque recoin de la maison et qu’il se sente libre d’ouvrir des placards s’il en a envie.

2) Les vendeurs ont tendance à trop parler

Les propriétaires vendeurs ont tendance à trop parler et à en faire trop pour vendre leur appartement. Les acquéreurs ont souvent envie de visiter tranquillement un bien et sans être abreuvés d’informations, les empêchant ainsi de se concentrer sur ce qu’ils voient. Les vendeurs vont peut-être aussi insister sur des détails qui n’ont aucune importance pour les acheteurs.

3) Les vendeurs peuvent se vexer…

Il y a toujours le risque qu’une question ou une remarque de l’acheteur potentiel puisse vexer le vendeur. Par exemple sur la couleur d’un mur ou d’une salle de bains…  Et dans ce cas, les négociations commencent sur de très mauvaises bases et il suffit que la première offre de l’acheteur soit un peu basse pour que le dialogue puisse être interrompu alors qu’on aurait pu continuer les négociations et arriver à un point d’entente entre toutes les parties.

S’il doit y avoir une contre-visite, une fois que l’acheteur a pu se faire une idée tranquillement la première fois, il peut parfois être positif que le propriétaire soit présent afin de répondre aux éventuelles questions de l’acheteur.

Et vous, vous vous en pensez quoi?

Publier un commentaire